Blockchain : Pourquoi lui faire confiance

blockchain

La blockchain est la maison du bitcoin et toute autre devise virtuelle comme Ripple, Bitcoin Cash, Ethereum… Elle dispose d’une structure décentralisée et sécurisée qui permet de simplifier le quotidien des entreprises et de leurs clients. Mais comment fonctionnent ces plateformes d’échanges ?

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une grande database qui permet de garder, de transmettre et de mettre à jour des données de toutes les sortes.

Sa particularité ? Elle est partagée de façon instantanée entre plusieurs personnes, chacune ayant une copie de la base de données et l’historique. Plateforme collaborative de crypto-monnaies, elle fonctionne en peer-to-peer et évolue de façon autonome. Les utilisateurs peuvent compter sur des transactions rapides après avoir été identifiées par un système cryptographique.

Elle est dotée de 3 éléments :

  • Les blocs : Il s’agit d’un groupement de transactions qui se distingue les unes des autres par un code unique que l’on appelle « hash ».
  • Les nœuds : Ce sont des ordinateurs reliés à la blockchain ;
  • Les mineurs : Le minage est une action permettant de vérifier que les nouveaux blocs répondent aux standards de sécurité. Ils garantissent ainsi l’authenticité des blocs.

bitcoin

L’utilité

Avant qu’il n’y ait eu des chaines de blocs, faire une transaction via une monnaie virtuelle et miner des bitcoins était particulièrement complexe et nécessitait un intermédiaire.

La blockchain permet aujourd’hui aux usagers de partager des données sans intermédiaire et de favoriser la rapidité des transactions virtuelles. Grâce à son caractère transparent et partager, cette technologie rassure les utilisateurs.

On l’utilise de 3 façons :

  • Le transfert des actifs ;
  • Le suivi d’un actif ou d’un produit ;
  • L’exécution automatique des transactions.

pc

Le fonctionnement de la blockchain

Quand une transaction est faite sur une monnaie disponible, elle est mise en commun avec diverses opérations libérées au même instant et regroupées en un bloc.

Ne faisant appel à aucune autorité externe, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui vont miner la monnaie virtuelle et garantir l’authenticité de la transaction : ça s’appelle le minage ou le mining.

La vérification se fait très rapidement. Le bloc est ajouté à la chaîne et devient accessible pour chaque utilisateur. Chaque bloc va renforcer l’examen du bloc précédent et donc de la totalité de l’ensemble de la blockchain.

La sécurité des divers types de transactions

La blockchain se base sur les principes conceptuels suivants pour fonctionner efficacement et pour garantir la validation des transactions.

Dans le cadre d’une cyber-attaque donc, plus de la moitié des nœuds doivent être piratés en même temps pour pénétrer l’écosystème. C’est une tentative impossible.

Les données de la blockchain répondent à 3 spécificités :

  • Chronologiques : Les transactions sont intégrées successivement ;
  • Immuables : Les informations sont gardées dans l’historique ;
  • Infalsifiables : Il n’est pas possible pour le développeur de modifier une transaction après intégration dans la blockchain.

Une infrastructure décentralisée et neutre s’appliquant sur le principe de consensus

Beaucoup de contributeurs indépendants permettent à blockchain d’être décentralisée. Ici, il est essentiel de contrôler plus de 50% de la puissance de calculs de blockchain pour qu’il y ait un effet sur les bases de données. Tous les changements des règles de gouvernance doivent être validés par le consensus des contributeurs, devant alors faire une mise à jour du code logiciel pour éviter les transactions illégales.

La transparence des algorithmes

Pour une meilleure auditabilité, le nombre total de transactions de monnaies virtuelles est librement accessible et lisible de tous. Cela permet d’auditer le système et d’assurer la confirmation de la transaction.

Les lanceurs d’alertes peuvent donc notifier les utilisateurs si la valeur du bitcoin venait à changer par exemple ou en cas de doute sur une crypto-monnaie.

Une traçabilité des données

Au sein de la chaîne de blocs, aucune donnée ne peut être supprimée. Chaque nœud à une copie intégrale des transactions validées dans la data center. Une transaction frauduleuse de monnaie numérique peut donc être facilement détectée.

Le cloud security assure une sécurité sans faille, et c’est d’ailleurs, l’un des plus grands avantages de vendre ou d’acheter des bitcoins via la supply-chain.

Les limites à la blockchain

La chaîne du Bitcoin et des autres monnaies virtuelles, demande une quantité d’énergie plus ou moins conséquente, ce qui ne va pas de pair avec les préoccupations actuelles.

De plus, un volume de stockage digital important peut altérer les performances techniques de votre wallet bitcoin. Il lui faut un temps d’adaptation pour être utilisé par les individus.

Aussi, il y a une absence de cadre réglementaire, qui ne régule pas le cours du bitcoin, ainsi que celui des autres monnaies virtuelles.

Choix des lecteurs