Budgétisation à base zéro et budgétisation incrémentale

Budgétisation_à_base_zéro_et_budgétisation_incrémentale

 

 

 

La budgétisation à base zéro et la budgétisation incrémentale sont les deux méthodes de budgétisation les plus utilisées qui sont mises en œuvre par la plupart des entreprises. Ces deux méthodes sont uniques et diffèrent l’une de l’autre à bien des égards. Avant de passer en revue les différences, comprenons brièvement la signification de la budgétisation basée sur zéro et de la budgétisation incrémentale.

La budgétisation basée sur zéro est une méthode de budgétisation où le budget de l’année en cours est préparé à partir de zéro c’est-à-dire en prenant la base comme zéro. Les anciennes et les nouvelles activités de l’entreprise sont classées en fonction de leur importance et sur cette base, les ressources sont allouées à chaque activité sans tenir compte des budgets ou des réalisations antérieures.

La budgétisation incrémentale est une méthode de budgétisation où le budget de l’année en cours est préparé en apportant des modifications au budget de l’année passée. Les changements sont sous forme d’ajout ou de réduction des dépenses au budget de l’année précédente. Les points suivants mettront en évidence les différences entre la budgétisation basée sur zéro et la budgétisation incrémentale.

 

Base pour la budgétisation

La budgétisation basée sur zéro est faite en considérant la base comme zéro, c’est-à-dire qu’elle est faite sans considérer le budget de l’année précédente. Pour chaque période financière, un nouveau budget est préparé à partir de zéro et les ressources allouées à chaque département sont justifiées en fonction des dépenses de cette période particulière. D’autre part, la budgétisation incrémentale est différente de la budgétisation à base zéro. Dans le cas de la budgétisation incrémentale, le budget de l’année en cours est préparé en apportant des modifications au budget de l’année précédente. Dans la budgétisation incrémentale, le point de départ de la préparation du budget est le budget de la période précédente. En le prenant comme base, on prépare le budget de la période en cours.

Allocation des ressources

Dans la budgétisation à base zéro, les budgets sont préparés en allouant un maximum de ressources aux activités qui profitent à l’organisation. Les activités qui sont génératrices de revenus et critiques pour la survie de l’entreprise, obtiennent la plus grande priorité, la budgétisation incrémentale est faite sans donner aucune priorité aux activités vitales de l’entreprise et le budget de l’année dernière est simplement ajusté en tenant compte du facteur d’inflation.

Dépenses inutiles

Puisque la budgétisation à base zéro est préparée à partir de zéro, toute ressource à une activité serait allouée seulement après avoir considéré le ratio risque/récompense et l’analyse coût/bénéfice. Cela élimine toutes sortes d’inefficacités qui sont présentes dans une activité. Elle évite ainsi toute dépense inutile. Dans le cas de la budgétisation incrémentale, les dépenses inutiles font partie du budget. Les inefficacités présentes dans les activités sont le plus souvent ignorées et seule l’augmentation du coût fait partie du budget incrémental.

Innovation

La budgétisation à base zéro favorise l’innovation dans l’entreprise. Comme les budgets sont préparés dès le début pour chaque période, cela oblige la direction à trouver des idées innovantes pour réduire leurs coûts afin de pouvoir justifier l’allocation des ressources. D’autre part, la budgétisation incrémentale conduit l’entreprise à un état d’esprit conservateur. Comme les budgets sont pratiquement les mêmes au fil des ans, elle ne favorise pas l’innovation dans l’entreprise. Par conséquent, la budgétisation basée sur zéro est dynamique par nature alors que la budgétisation incrémentale est conservatrice.

Facilité de préparation

La budgétisation à base zéro nécessite une justification de l’allocation des ressources disponibles, qui ne peut être connue qu’après une analyse approfondie et des calculs complexes. Ainsi, la préparation des budgets à base zéro est une tâche complexe. Alors que les budgets incrémentaux sont plus faciles à préparer, car ils n’impliquent aucun calcul complexe et peuvent être préparés par n’importe quel département de l’organisation en introduisant simplement les changements incrémentaux.

Formation

Les gestionnaires ont besoin de compétences et de connaissances particulières pour préparer des budgets à base zéro. Seul un professionnel qualifié et bien formé peut préparer de tels budgets. En revanche, les budgets incrémentaux sont faciles à préparer. Ils ne nécessitent aucune connaissance ou formation spécialisée pour préparer le budget. N’importe quel département peut faire un budget incrémental avec facilité.1-4

 

Choix des lecteurs