Ce que vous devez savoir sur le trader indépendant avant de vous lancer

Ce_que_vous_devez_savoir_sur_le_trader_indépendant_avant_de_vous_lancer

Ces derniers temps, l’économie mondiale s’est digitalisée de manière remarquable. La transformation digitale a donné naissance à de nombreux métiers, notamment celui du trader indépendant. De nombreuses personnes ont décidé d’emprunter cette voie pour tirer des revenus du trading, et d’en vivre de manière pleine. Toutefois, peu y parviennent véritablement. Voici un article qui pourra vous être utile si vous souhaitez réussir.

Métier de trader indépendant : en quoi consiste-t-il ?

Devenir trader indépendant consiste à :

  • placer des ordres en bourse ;
  • faire des achats et des ventes de différents produits sur les marchés financiers. 

Le principal objectif d’un trader qui exerce de manière indépendante est de faire du profit pour son propre compte. En fonction des marchés négociés et du seuil d’investissement, les traders sont classés en diverses catégories. A la fin des études orientées vers la finance de marché, de nombreuses personnes choisissent de se tourner vers une carrière de trader professionnel. Il est toutefois important de préciser que les places disponibles difficilement accessibles bien que la motivation soit là.

Devenir trader et internet : c’est quoi la relation ?

Internet a démocratisé le domaine du trading. De ce fait, presque tout le monde peut devenir trader aujourd’hui :

  • particuliers autodidactes ayant suivi des formations de trading ;
  • experts dans l’univers de la finance

Même si tout le monde peut facilement y accéder, trader n’est pas pour autant aisé. Notez qu’il s’agit d’une activité ayant des risques. C’est pourquoi il est important de limiter les erreurs.

Quel statut choisir pour devenir trader indépendant ?

Voici les deux principaux statuts possibles si vous souhaitez exercer dans le trading en tant qu’indépendant :

  • EI ou entreprise individuelle ;
  • EIRL ou entreprise individuelle à responsabilité limitée.

Dans le cas où vous souhaitez devenir un trader freelance ou à votre compte, il vous est recommandé d’opter pour le statut d’indépendant en profession libérale. En optant pour ce statut légiféré, chaque année, vous devez procéder à la déclaration de vos bénéfices. Cela veut dire que vous allez dépendre de l’impôt sur le revenu. Le trading indépendant ou en freelancing n’est pas réglementé. Par contre, il est soumis à l’autorisation et à la charte de l’Autorité des Marchés Financiers ou AMF.

Trader indépendant : points forts et points faibles

Quels sont les avantages ?

En tradant à votre propre compte, vous allez avoir plus de liberté pour ce qui est de :

  • la prise des décisions ;
  • l’application des stratégies de votre choix ;
  • choix de vos horaires de travail.

Il est tout de même important de préciser que tout cela va dépendre des horaires durant lesquels vous souhaitez trader. Contrairement à Forex cotant de manière permanente, certains marchés de trading ont des heures fixes que ce soit pour l’ouverture ou la fermeture.

Quels sont les inconvénients ?

Comme toute chose, tout n’est pas toujours rose pour les traders indépendants. En effet, vous pouvez perdre vos avoirs. En plus de cela, le trading en tant que freelance peut aussi affecter votre psychologie selon les pertes remarquées. Vous pourrez, en effet, risquer la dépression. 

Combien gagne un trader freelance ?

Notez d’abord que le trading peut permettre à ceux qui le pratiquent de :

  • rentabiliser leur épargne ;
  • arrondir leurs fins de mois ;
  • gagner même leur vie.

Avant de vous lancer dans le trading en tant qu’indépendant, il est important de garder à l’esprit que le trading est une activité à risques. Seuls les traders qui arrivent à atteindre la rentabilité réussissent à avoir un salaire. Entre 10 et 35% des traders se trouvent dans cette situation.

Pour information, en France, le salaire mensuel moyen d’un trader freelance est estimé entre 2 000 et 5 000 euros. Cela concerne essentiellement ceux qui consacrent au moins 5h de leur journée au trading avec 10 000 euros de capital.

Choix des lecteurs