Conseils pour les gestionnaires d’actifs … grâce à Yogi

Conseils_pour_les_gestionnaires_d_actifs_____grâce_à_Yogi

Lorsque je visite des clients, on me demande souvent : quelles sont les grandes choses à observer dans le secteur de la gestion d’actifs ? En gardant cela à l’esprit ─ et Yogi aussi ─ je vous propose ma petite liste.

 

1. Suivre la route de briques jaunes vers et depuis le modèle opérationnel

Après de nombreuses années au service de l’industrie, mes collègues et moi sommes d’accord sur ce fait : la plupart des choses émanent du modèle d’exploitation. Le modèle d’exploitation est l’épicentre de l’amélioration de l’entreprise.

Considérez ces questions et réponses basées sur l’entreprise : 

  • Une nouvelle technologie de base est-elle justifiée ? Regardez le modèle d’exploitation. 
  • Comment pouvons-nous atteindre une plus grande échelle ? Redéfinissez le modèle d’exploitation. 
  • Comment soutenir les nouveaux produits ? Concentrez-vous sur le modèle d’exploitation. 
  • Quelle est la stratégie pour améliorer les relations avec les clients ? Ajustez le modèle opérationnel.
  • Le modèle opérationnel est-il la panacée ? Peut-être pas la panacée, mais c’est le mécanisme à privilégier pour résoudre les problèmes… la plupart du temps.

À la lumière de la prédominance du modèle opérationnel, les gestionnaires d’actifs feraient bien de revoir cette plateforme périodiquement. Correspond-elle aux objectifs stratégiques de l’entreprise ? Compte tenu de la rapidité des changements dans notre monde, cet outil central peut nécessiter des ajustements … ou plus.

 

Il y a une leçon à tirer. Développer et maintenir un modèle opérationnel hautement efficace, flexible et évolutif pourrait aider les gestionnaires d’actifs à générer un succès opérationnel. Cela, à son tour, aidera à compléter le succès du front office. C’est un coup double … si ce n’est plus.

 

2. Gardez un œil sur l’économie mobile et ciblez en conséquence

L’économie mobile fait référence à un marché du travail où les contrats à court terme ou le travail en freelance sont les modes d’emploi prévalents. Beaucoup d’entre nous considèrent probablement cette évolution comme une secousse. Nous sommes, en effet, habitués à la prépondérance des emplois permanents.

Cette prédiction est-elle significative pour le secteur de la gestion d’actifs ? Oui. Une grande partie de l’activité des gestionnaires d’actifs provient du milieu professionnel. C’est là que se trouve le véhicule d’investissement 401(k) toujours populaire. Toutefois, si la main-d’œuvre évolue, les pratiques de distribution de produits et de développement commercial des entreprises devraient également évoluer.

Cette histoire ne s’arrête pas là. Il s’agit de redéfinir la façon dont les entreprises commercialisent, vendent et servent leurs clients.

Choix des lecteurs